Top

LE COMMENTAIRE DES 3 PRINCIPES FONDAMENTAUX – SHEIKH AL ‘UTHAYMIN

9.80

Écrit par le noble Sheikh Muhammad ibn Abdul Wahab, Les Trois Principes Fondamentaux est un ouvrage complet qui revient sur des sujets essentiels, tels que l’Unicité de la Seigneurie, l’Unicité de l’adoration ou encore l’Alliance et le Désaveu. L’auteur aborde l’une des sciences les plus nobles et les plus élevées tout en prenant soin d’expliquer simplement ses démonstrations.

 

L’importance de cet ouvrage est telle, qu’il a été enseigné à de nombreuses générations et continue encore aujourd’hui d’être mémoriser par ses lecteurs. C’est un outil redoutable pour le croyant, car il est la synthèse d’études faites par un savant érudit qui n’a eut de cesse de rejeter les innovations et d’appeler à la purification de la religion de ce qu’on y a introduit comme doutes et fausses croyances.

Rupture de stock

Catégories : ,

Description

Écrit par le noble Sheikh Muhammad ibn Abdul Wahab, Les Trois Principes Fondamentaux est un ouvrage complet qui revient sur des sujets essentiels, tels que l’Unicité de la Seigneurie, l’Unicité de l’adoration ou encore l’Alliance et le Désaveu. L’auteur aborde l’une des sciences les plus nobles et les plus élevées tout en prenant soin d’expliquer simplement ses démonstrations. L’importance de cet ouvrage est telle, qu’il a été enseigné à de nombreuses générations et continue encore aujourd’hui d’être mémoriser par ses lecteurs. C’est un outil redoutable pour le croyant, car il est la synthèse d’études faites par un savant érudit qui n’a eut de cesse de rejeter les innovations et d’appeler à la purification de la religion de ce qu’on y a introduit comme doutes et fausses croyances.

Qui est l’auteur

Sheikh Mohamed ibn Abdel Wahab est un descendant de la tribu des Banu Tamim, une grande tribu du centre de l’Arabie. Il est né dans la ville de Uyaynah en l’an  1115  de l’hégire, dans la région du Najd en Arabie Saoudite. Il grandit dans une maison de science, de noblesse, d’honneur et de religion. Il apprend le Coran avant d’atteindre l’âge de 10 ans. Il avait une grande capacité de mémorisation et de compréhension. Il étudia le fiqh hanbalite et tira un grand profit de cette étude. Il lisait beaucoup de livres  de tafsir, de ahadith et de fiqh. Il voyagea pour acquérir la science tout d’abord aux alentours du Najd, puis vers la Mecque et Médine. Il étudia avec le Sheikh Abdullah ibn Ibrahim Al Shammari, le Mouhadith, Muhammed Hayat As Sindi, chez lequel il étudia la science du hadith, et la science des narrateurs. Puis il partit en Iraq et étudia chez eux, le hadith, le fiqh, la grammaire et bien d’autres choses. À la mort de son père en l’an 1153 de l’hégire, il commença à prêcher ouvertement à l’islam.

À cette époque, le Najd était plein de tombes, d’arbres et de pierres qui étaient adorées en dehors d’Allah. C’est dans cet environnement sombre et oppressant, qu’émergea la da’wa (appel) du Sheikh rahimahullah. Il éleva sa voix en blâmant le mal et en rejetant les pratiques des polythéistes et en appelant les gens au Tawhid celui avec lequel Allah a envoyé Son Messager صلى الله عليه وسلم. Dans sa da’wa il rencontra les méfaits de personnes et le soutien d’autres, comme celui du prince Muhammed Ibn Saud. En l’an 1773, ceci prit fin avec la conquête de Riyadh. Le Sheikh se consacra alors entièrement à l’enseignement et à l’écriture. Il est décédé en l’an 1206 de l’hégire, dans la ville de Dariya à l’âge de 91 ans. Sa vie n’était faite que de prêches, de jihad, d’apprentissage de la science et de son enseignement. Il laisse derrière lui une montagne de science et une descendance à l’image de celle de ses ancêtres. On le surnomme même le “Revificateur de la Sunna”.

Informations complémentaires

Poids 0.73 kg

v

Archives