Top

La clé du Paradis – Éditions Ibn Badis

2.80

Écrit par le grand Sheikh Hafidh ibn Ahmed Al Hakami, l’ouvrage proposé par Mektaba El Ihsane traite de l’attestation de la foi en islam : Aucune divinité n’est digne d’être adorée en dehors d’Allah et Mohammed est le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم. Le savant Ibn Al Qayyim soutenait dans son ouvrage Les maladies et leurs remèdes que :

 

« C’est pour cette parole que les cieux et la terre furent créés. Elle est la saine nature dont Allah a originellement doté toutes Ses créatures, et elle constitue la base de la religion. C’est pour elle que la Qibla fut érigée… Elle est le privilège d’Allah sur tous Ses serviteurs. Elle préserve le sang, les biens et la descendance dans la demeure d’ici-bas. Elle assure le salut contre le châtiment de la tombe et contre celui de l’Enfer. Elle est la « proclamation » sans laquelle nul ne peut entrer au Paradis ».

En stock

Description

Écrit par le grand Sheikh Hafidh ibn Ahmed Al Hakami, l’ouvrage proposé par Mektaba El Ihsane traite de l’attestation de la foi en islam : Aucune divinité n’est digne d’être adorée en dehors d’Allah et Mohammed est le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم. Le savant Ibn Al Qayyim soutenait dans son ouvrage Les maladies et leurs remèdes que « c’est pour cette parole que les cieux et la terre furent créés. Elle est la saine nature dont Allah a originellement doté toutes Ses créatures, et elle constitue la base de la religion. C’est pour elle que la Qibla fut érigée… Elle est le privilège d’Allah sur tous Ses serviteurs. Elle préserve le sang, les biens et la descendance dans la demeure d’ici-bas. Elle assure le salut contre le châtiment de la tombe et contre celui de l’Enfer. Elle est la « proclamation » sans laquelle nul ne peut entrer au Paradis ».

Qui est l’auteur

Sheikh Hafidh ibn Ahmed Al Hakami est né en 1924 et son prénom « Hafidh », signifie le mémorisateur. Allah lui accorda le succès de vivre en accord avec ce prénom, car il fut l’un des plus grands savants du XXème siècle.  Il décéda en 1958, à l’âge de 34 ans. Sheikh Mohammed Ibn Hadi mentionna que sheikh Ahmad An Najmi a dit: « Sheikh Abdoullah Al Qarawi demanda à Sheikh Hafidh et moi (Sheikh An-Najmi) de mémoriser le Coran (tous deux étant jeunes à cette époque). Le premier jour, je mémorisai un huitième d’un jouz. sheikh Hafidh mémorisait un jouz en entier. Le deuxième jour, je mémorisais le huitième d’un jouz. Sheikh Hafidh mémorisait le deuxième jouz. Le troisième jour, je mémorisai le huitième d’un jouz, alors que sheikh Hafidh avait terminé la sourate Al Baqara. Je dis donc à sheikh Hafidh : « Je ne peux pas suivre » ». Il termina la mémorisation du Coran en un mois, pendant le Ramadan. 

Le frère aîné de sheikh Hafidh, sheykh Mohammed Al-Hakami rapporte que sheikh Mohammed Abdou Razzaq Hamza (l’un des professeurs de sheikh Hafidh) visita sheikh Abdoullah Al Qarawi à la Mecque pendant la période du Hajj et il apporta avec lui deux copies du livre de l’imam Al Boukhari ( خلق أفعال العباد ) Khalqoul Af’al Al-‘Ibad. Lorsque sheikh Mohammed Hamza parla du livre à sheikh Al Qarawi, sheikh Hafidh eu un sursaut d’excitation tant il désirait ce livre. Il en avait entendu parler mais ne l’avait jamais vu. Après la prière d’al Isha, il demanda le livre au Sheikh, celui-ci lui en donna une copie. Après les prières Sounnah d’al Isha et Witr, sheikh Hafidh commença à recopier le livre sur son cahier alors que les autres dormaient. Lorsqu’on entendit le premier adhan du Fajr, son frère Mohammed s’est réveillé et entendit sheikh Hafidh dire : « Que La Paix et Les Bénédictions d’Allah soient sur Mohammed » indiquant qu’il avait terminé de recopier le livre en entier. Le jour suivant il rendit le livre à Sheikh Mohammed Hamza. Ce dernier lui dit : « Ma sha Allah, tu as lu le livre en entier ? » Sheikh Al Qarawi répondit : « Non, il a mémorisé le livre en entier ».

 

Informations complémentaires

Poids 0.062 kg

v

Archives