Top

Le comportement du mémorisateur du Coran – Éditions Ibn Badis

8.40

Tiré des études de l’éminent imam An Nawawi, l’ouvrage présenté par Mektaba El Ihsane comprend des leçons précieuses sur les règles de conduite relatives au lecteur du Livre d’Allah. Allah a préservé Son Livre de toute altération et de tout changement : « En vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes gardien » [Al-Hijr – 9]. C’est une grâce d’Allah, le fait que le croyant se voit faciliter l’apprentissage du Coran, sa lecture et sa mise en pratique. À travers ses écrits, l’imam An Nawawi vous invite donc à être assidue dans l’étude du Coran et rappelle l’importance d’observer ses conditions. 

En stock

Description

Tiré des études de l’éminent imam An Nawawi, l’ouvrage présenté par Mektaba El Ihsane comprend des leçons précieuses sur les règles de conduite relatives au lecteur du Livre d’Allah. Allah a préservé Son Livre de toute altération et de tout changement : « En vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes gardien » [Al-Hijr – 9]. C’est une grâce d’Allah, le fait que le croyant se voit faciliter l’apprentissage du Coran, sa lecture et sa mise en pratique. À travers ses écrits, l’imam An Nawawi vous invite donc à être assidue dans l’étude du Coran et rappelle l’importance d’observer ses conditions. 

Qui est l’auteur ? 

Le sheikh Mouhieddine Annawawi ibn Charaf ibn Mourri ibn Hassan ibn Houssayn ibn Jouma ibn Houzam Al-Houzami est né en l’an 631 à Nawa, dans la grande tribu de Houran au sud de Damas (Syrie). Il apprit le Coran et étudia l’ouvrage at-Tanbih en quatre mois et demi, apprit le quart d’al-Mouhadhdhab durant le reste de l’année. Il suivait chaque jour douze leçons auprès des maîtres qui l’encadraient continuellement en matière de correction et d’explication. En 649 H, âgé de dix-huit ans, le sheikh émigra avec son père à Damas pour y poursuivre ses études. De nombreux établissements islamiques s’offraient au jeune homme, mais son choix se porta sur Dar al-hadith. Il séjourna alors  dans une école appelée « Al madrassa ar-riwahiya », accolée à la très grande mosquée omeyyade « Al Masjid al amawi ». Sa chambre était si petite et ses livres si nombreux que lorsque quelqu’un venait lui rendre visite, le seul moyen de s’asseoir était d’empiler les volumes les uns sur les autres. Il demeurera dans ce logement pendant plusieurs années, jusqu’à ce qu’il prenne la tête de l’école Ach Sharafiya.

L’imam An Nawawi possédait des facilités d’apprentissage. Son impressionnante mémoire lui permettait de retenir une quantité considérable d’informations en peu de temps. Il était tellement dévoué à la science qu’il ne pensa même pas à se marier. Il passait tout son temps à apprendre, étudier et enseigner. Al Qoutb Al Younini déclara à son propos : « Il ne délaissait aucun moment du jour ou de la nuit et occupait tout son temps à acquérir du savoir. Même lorsqu’il marchait dans la rue il se rappelait et révisait ses notes. Il continua à apprendre de cette manière pendant six ans ». En l’an 676 H, alors âgé de quarante-cinq ans, Sheikh Al Islam revint à Nawa. Il tomba gravement malade et succomba à l’affection quelques temps après. Beaucoup de personnes participèrent à son cortège funéraire et même l’équivalent du ministre de la justice Azzedine Mouhammad Aç-Çaigh se déplaça de Damas avec les amis du défunt.

Informations complémentaires

Poids 0.444 kg

v

Archives